Rien n'est plus proche du vrai que le faux.
Albert Einstein

"Qu'est-ce que tu me caches ?"

Où l'on apprend comment un train fait pour respirer.

Intérieur de l'immeuble 145, Rue La Fayette

2013. Un immeuble traditionnel du 10e arrondissement fait le buzz sur les réseaux sociaux. Mais que se passe-t-il ? À priori, rien d’anormal. Au 145 rue La Fayette, cet immeuble en pierre de taille est semblable à tous les autres. À quelques détails près !

La porte d’abord. Elle n’a ni poignée, ni digicode, ni interphone. Pas très pratique. Les fenêtres ? Elles sont très sales et toute noires. Impossible de voir à l’intérieur. Et la porte du garage ? On dirait qu’elle n’est pas très utilisée puisqu’il y a toujours des voitures stationnées devant. 

Les réseaux sociaux s’enflamment… Que cache ce lieu impénétrable ? C’est finalement la direction du RER B qui donne la réponse. Cet immeuble est en fait un immense puits de ventilation pour le tunnel entre Châtelet et Gare du Nord, en plein cœur de Paris.

En zone dense, difficile de monopoliser un large espace public pour un conduit d’air disgracieux, pile au-dessus de la ligne. En 1980, on décide donc de détruire cet immeuble mais de conserver la façade, pour cacher ce puits de ventilation. Une sorte de trou béant au milieu de la capitale. Et ce n’est pas le seul, il y en a plusieurs dans Paris, que ce soit pour la RATP ou Transilien. Personne ne peut s’en douter, sauf en regardant à partir d’une vue aérienne ! 

Façade de l'immeuble au 145, Rue La Fayette